18, rue Lac Saint André, - Le Dauphin -  73370 Le Bourget du Lac, France

info@berthier-associes.com   |   04 79 68 62 62

  • LinkedIn - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle

Le contribuable est parfois confronté à la difficulté de déterminer la valeur de ses biens immobiliers, notamment à l'occasion de sa déclaration d'impôt de solidarité sur la fortune.

Il peut également être l'objet d'un redressement de la part de l'Administration Fiscale.

Les méthodes et principes d'évaluation retenus par cette dernière ne sont pas nécessairement connus du public.

En matière fiscale, la valeur vénale constitue l'assiette de la taxation que ce soit pour l'impôt de solidarité sur la fortune, les droits de succession, une donation, des apports d'actifs à une société, etc...

L'Administration privilégie la méthode par comparaison, mais la méthode par capitalisation du revenu peut aussi être admise si la nature du bien le justifie.

Cette dernière accepte de considérer l'application de décotes pour certains cas : la résidence principale du contribuable, la détention de parts de société par exemple.

L'Administration fiscale doit exposer ses motifs de redressement et apporter les éléments de référence l'ayant amené à conclure que la valeur déclarée du bien est inférieure à celle du marché.

Il faut savoir que l'Administration peut proposer un redressement en cas de transaction entre deux personnes de bonne foi si elle estime que la vente aurait pu être réalisée à un prix supérieur, occasionnant ainsi un manque à gagner pour elle.

L'expert immobilier accompagne son client dans l'analyse de la valeur, en totale indépendance et objectivité. Il lui permet en effet d'apprécier les critères de celle-ci et par exemple de fournir à l'Administration un rapport détaillant notamment l'état général du bien, susceptible d'expliquer une valeur plus faible que le marché. 

L'expert peut accompagner son client en collaborant le cas échéant avec son avocat et en l'assistant lors des rendez-vous avec les services concernés.

Mais le recours à une expertise préalable et écrite est surtout et avant tout la meilleure façon de se sécuriser pour tous les actes faisant l'objet de déclaration auprès des services fiscaux, c'est-à-dire un très grand nombre.